• Nouveau

"La nostalgie et l'oubli"

"La nostalgie et l'oubli".

Triptyque de trois bustes en soie - 2019 

« C’est cette nostalgie qui coule sur mes joues,
Celle d’un pays perdu qui m’a mis à genoux.
C’est cette nostalgie qui perce mon âme,
Celle des chants des hommes emportés par les flammes.
Cette nostalgie, aussi forte que les racines pénètrent la terre,
Aussi puissante que les serres transpercent les chairs.
Je peux voir la douleur dans la percée du ciel gris,
Et la beauté dans ce sanglot qui nous unit.
Je me souviens d’un homme, le cœur aussi fort que la steppe,
Et d’un empereur suspendu, sans tête.
Je peux sentir la douceur de vos soies colorées,
Et vos chevaux soulevant la poussière dorée.
Je peux voir la couleur de cette bataille,
Et les visages aussi rouges que nos entrailles.
C’est cette nostalgie que je ressens,
Comme cette épée qui te pourfend.
Cette nostalgie dans le creux du vent,
Mes cheveux caressés par la brise du printemps.
Je peux effleurer l’eau qui ruisselle dans ces veines,
Et le sang déversé sur nos plaines.
Je revois nos combats,
Et ta main tendue vers moi.
Ce grand ciel bleu,
Et la fin dans tes yeux. »

La nostalgie et l'oubli_Karine N'guyen Van Tham

 

Composition: Soie, teintures végétales à base d'Indigo, cachou, racines de garance. Papier et encre de chine. Encadrements sur mesure entre-deux-verres.

Techniques : Tissage artisanal, teintures végétales, couture, techniques diverses de vieillissement des tissus. Ecriture manuscrite à la plume. 

Dimensions : 60 cm de large x 40 cm de hauteur (Buste bleu indigo) / 60 cm de large x 60 cm de hauteur (Buste central) / 60 cm de large x 40 cm de hauteur (Buste violet prune).

*Pour plus de renseignements (prix) veuillez me contacter

Photographies prises lors de l'exposition "Invisibles présences" du 10 Septembre au 19 Octobre 2019 à la galerie d'art textile The fibery, 75003 Paris.